Le CPM est le diminutif de coût pour mille (« cost per mile »). Ce type de rémunération a été très utilisé par les régies publicitaires ou programmes d'affiliation mais il commence à être de moins en moins utilisé et remplacé le plus souvent par des campagnes CPL et CPA voir CPI (coût par installation)

Le coût d'une campagne au cpm est le paiement pour mille affichages (par exemple 1€ sur une campagne au cpm = 1€ les 1000 impressions ou affichages de la bannière de l’annonceur). Le budget d'une campagne au cpm est essentiellement un budget prédéfini. Cela permet aux annonceurs, de connaître à l’avance le nombre d'impressions que leurs campagnes feront ainsi que le coût global. Ce type de rémunération est idéal pour la notoriété ou image de marque.

Néanmoins, il y a quelques inconvénients sur le type de rémunération par CPM.

  1. Premièrement vous ne savez pas à l'avance si l’investissement effectué pour votre campagne sera rentabilisé.
  2. Deuxièmement, vous ne savez pas si une impression équivaut à un visiteur unique au-delà d’une journée. En effet un visiteur peut voir la publicité quotidiennement et ce, tous les jours sans qu’il soit intéressé par le produit de l’annonceur. Les régies publicitaires ou les plateformes d’affiliation limitent à un visiteur unique par jour mais souvent ne sont pas capables d’effectuer ce processus sur une durée plus longue ce qui permettrait à l’annonceur d’être sûr de n'afficher sa publicité qu’une seule fois et cela simplement parce qu’un visiteur à souvent besoin de voir plusieurs fois une publicité pour susciter un intérêt ou mémoriser un message d'une marque.
  3. Troisième et dernier point l'impact réel sur le visiteur est difficilement quantifiable vu que les régies publicitaires ou plateforme d’affiliation sont payées pour une diffusion à l'affichage auprès des éditeurs ou webmaster et donc aucun retour n’est traçable sur le nombre d'inscriptions ou ventes hormis d'avoir un système de tracking type Eulerian ou Tagcommander.

Aujourd'hui, le CPM est de moins en moins utilisé vu que les annonceurs préfèrent avoir directement des performances mesurables telles que le CPL ou CPA pour un retour sur investissement à court terme voir immédiat.